lundi 17 mars 2008

L’homme gris
























Des rats.
Des rats qui lui rongent les pieds, la nuit, pendant qu’il rêve.
Tous les soirs un peu plus.
Au matin, fébrile, il vérifie l’intégrité de ses extrémités.
Mais rien.
Ses pieds sont intacts.

Marcher est devenu un calvaire. Attendre un supplice.
Il trépigne.
Il crispe les orteils d’avant en arrière, sa paupière fulmine.
Passé les premiers instants, la journée avance seule jusqu’au soir.
Puis vient l’heure du coucher.
Les orteils crispés.
Le sourcil moite.
Serré dans les bras du lit, il s’angoisse.
Il est seul, seul contre des rats, des meutes de rats assoiffés de sang.
Les premières gouttes de sueurs pointent et la respiration se précipite.
Maudits rongeurs de pieds !

Parfois, dans le noir, il a la sensation d’entendre des cris étouffés.
Des cris de pieds.

Il tombera en sommeil comme on tombe malade.
Infiniment.
Jusqu’à ce qu’il devienne chat.

9 commentaires:

co2art a dit…

bon ok, avec des crayons, t'assures, avec un stylo, t'assures, en clip, t'assures....c'est pas bientôt fini oui !!!!!!!!!!!!!
(les oreilles à bruit j'aime bien)

Sasha a dit…

Bon, alors là, c'est à dire que les rats au déj le lundi matin (ben oui, moi, le lundi, je suis toujurs en mode week-end, donc 13h45 c'est le matin), c'est un peu hard. Mais j'aime beaucoup la fin. Tu me la transposerais avec des araignées..?

Gilles Rammant a dit…

Mais attends Laurie...c'est super gentil les rats : t'as pas vu Ratatouille ?
Bon voilà.... la blague pourrie, c'est fait.

Alors sinon, j'ai bien aimé comme co2art le coup des "oreilles à bruits". Et puis le texte fonctionne bien.
Bon boulot !
ps : sinon, je vais me montrer curieux mais : d'où te vient l'inspiration pour ce texte ? d'un cauchemar (ça cadrerait bien) ?

co2art a dit…

Je cite : Mais va vite voir ce lien :
http://akahraman.cgsociety.org/gallery/600725/

laurie thin** a dit…

••co2art•• c'est gentil dis donc, merci !

••sasha•• Ah, oui, je peux comprendre ton ressenti, Je suis désolée si cela t'a coupé l'appétit. J'avoue que moi ce texte il me fait marrer, car il est complètement absurde... Ce pauvre mec qui s'angoisse pour des trucs improbables et une fin en queue de chat (exit les poissons !). Soit, j'ai un humour un peu spécial. Il m'est même arrivé de rire en lisant Ciorant.

••Gilles•• Je n'ai absolument aucune idée de l'endroit d'où s'inspire ce texte. Je l'ai écrit au seul atelier d'écriture où je me suis jamais rendue : on avait une demi heure pour écrire un texte avec un personnage tordu, et le thème de la soirée était l'humour noir. J'en ai écrit deux sans réfléchir, en écoutant des sonates de Chopin au piano, et ça c'est le premier.

Claire a dit…

Ouahou, on rentre bien dans ton univers, j'aime bien tes'images littéraires
(surtout les sourcils moites). Avec les dessins à coté, ça marche superbe.

Baccioni bella

Michel a dit…

C'est marrant ton texte : je suis en train de lire 1974 de Daniel Peace. Et il y a un type qu'on appelait le Dératiseur et qui tua sa soeur et tout plein de personnes... Waoho t'es une seriale killeuse !

laurie thin** a dit…

••claire•• Merci beaucoup Madame ! Ca m'a fait plaisir de te voir hier. Je m'empresse de m'occuper de mettre ton blog dans mes liens. Baccio !

••michel•• Qui sait ?

Michel a dit…

C'est bien ce que je me disais...