lundi 5 mars 2007

CLOSER


Voici donc ma bibliothèque de banc titre en lévitation dans l'ambrasure de ma fenêtre.
J'ai perdu l'espoir de récupérer intact le précieux travail qu'elle contenait, et c'est une excellente raison de commencer à me consacrer à mon prochain film ; après avoir bouclé le grand nombre de choses urgentes qu'il me reste à finir, bien évidemment. À vue de nez, dans une semaine et demi.
Pour vous mettre dans le ton, voici un de mes anciens petits films réalisé au banc titre. Il y en a un plus récent, mais il sera mis en ligne en son temps.

Force est de constater que mes insomnies se sont fait la malle. C'est un bon début.

10 commentaires:

bertrand a dit…

Oooook balaise. Tu as fait ça en combien de temps ? J'avoue que la technique m'échappe, mais je trouve ça... balaise. Je remets mon appareil photo caméra dans ma culotte.

Michel a dit…

Commentaire sur mon blog : "mince, je me suis mélangée les pinceaux et passe encore pour une idiote"
A voir avec ce qu'il y a au-dessus. Idiote ? Non - jamais. Bizzare paut-être. Et c'est plutot un compliment.

CarrieB a dit…

Très original ce petit film, le message est un peu effrayant mais avec du recul ça peut ressembler à ça globalement la vie effectivement. j'ignorais tout de l'existence du banc-titre et m'endormirai sans doute moins bête ce soir grâce à toi!

laurie a dit…

• bertrand : merci. J'ai fait ça en deux semaines dans un cadre scolaire très précis.
• michel : alors, ça se confirme, je dois surveiller ma tendance paranoïaque. Merci d'être venu rectifier.
• carrieb : ahah oui, ce n'est pas très gai comme vision des choses. Je trouve la vie assez absurde, et c'est aussi ça qui la rend belle. Contente de t'avoir appris quelque chose en tout cas.

Laurie a dit…

Vraiment impressionnant... Combien d'heures peux-tu passer pour arriver à un résultat comme celui-là? Je me souviens mes cours en cinéma, où un mini-documentaire prenait au moins 12 heures à produire. Je suis toujours impressionnée par le produit final par contre!

________________

Rien à voir avec ça, j'ai lu que tu vis à Paris. J'étudie à l'université du Québec à Montréal mais je viendrai faire la session hiver 2008 à l'université de paris 8 et je dois me trouver un logement. Connais-tu un site web efficace pour la recherche d'appartement?

Pénélope a dit…

Même la douze millième fois, ton film, Laurie, il rox.

Anonyme a dit…

belle anim
chapeau
et merci dêtre la seule visiteuse (que le fémininin de visiteur est moche !!) de mon blog ;)

-- merzboy --

laurie a dit…

• laurie : si je commençais à compter en nombre d'heures, je n'arriverais plus à travailler. Je préfère tendre vers un résultat, c'est plus stimulant. Avec la conception du projet, la mise en place, le tournage et le montage, il faut compter 2 semaines chargées.
- En ce qui concerne le logement à Paris, essaie de voir si tu ne peux pas être logée dans une cité universitaire. Sinon, tu peux toujours essayer de trouver une colocation, c'est ce qui revient le moins cher... Car il est très cher de se loger à Paris, surtout seul. Tu fais bien de t'y prendre maintenant en tout cas, car c'est pas de la tarte.
• pénélope : merci ma petite pénélope préférée
• merzboy : merci à toi aussi, et même si je suis la seule à laisser des commentaires sur ton blog, je ne suis sûrement pas la seule à le visiter vu qu'il est bien. Abonne-toi donc à google analytics (sans oublier de mettre le code html en invisible sur ta page) pour en avoir le coeur net.

Bloggie a dit…

Très réussi ce film, ça me fait penser à certains travaux du groupe de recherche de l'ortf dans les années 60.
Quelle est la musique ?

laurie a dit…

la musique est de Laurient Garnier (si si !)